01
01
DIPLOME INTERMEDIAIRE DE FINANCE ISLAMIQUE (14 au 16 JUILLET 2017)ET CERTIFICAT DE BASE EN FINANCE ISLAMIQUE (05 au 07 JUILLET 2017)
02
02
FORMATION
03
03
CEREMONIE DE REMISE DE DIPLOME

Initiatives pour développer la Finance Islamique en Afrique de l’Ouest

Donc brièvement le comportement économique du musulman doit intégrer les principes de la dignité noble, de l’ikhtiyar (libre choix), de l’égalité, des droits humains, de la fraternité universelle (non pas de l’intérêt personnel), du sens de la responsabilité et de la confiance dans la gestion des biens terrestre et de la justice.

Ceci constitue un préalable fondamental pour comprendre pourquoi le Coran régule aussi strictement les transactions financières car elles doivent obéir à ces fondamentaux.

L’institut africain de la finance islamique (AIIF-Advisory and Training) organise pour la deuxième année consécutive un forum international sur la Finance islamique du 20 au 22 juin prochain inchallah pour :

- une meilleure connaissance de la finance islamique, de son mode de fonctionnement, de son histoire et des différents produits financiers islamiques ;

- une identification des contraintes à l’introduction et au développement de la finance islamique au Sénégal et dans l’UEMOA ;

- une réflexion autour du potentiel de développement de la finance islamique dans l’UEMOA ;

- une réflexion  autour d’un cadre juridique, réglementaire et prudentiel adéquat pour la finance islamique ;

- une bonne connaissance des expériences des autres pays ;

- un partage du projet de développement de la finance islamique avec tous les acteurs de l’Afrique de l’Ouest ;

- une meilleure vulgarisation de la finance islamique dans nos pays ;

- une meilleure appropriation du projet par l’ensemble des acteurs.

En termes de retombées, ce forum permettra une meilleure connaissance des produits financiers islamiques par l’ensemble des participants. Ce Forum devrait permettre de donner un vrai coup d’accélérateur aux réformes entreprises par les institutions régulatrices de l’économie (BCEAO et Ministère de Finances) pour rendre notre environnement juridique favorable à la Finance islamique. Les décideurs publics et privées de l’UEMOA feront face aux institutions internationales de la finance islamique pour allier la volonté politique au pragmatisme des technocrates de la finance afin de faire bénéficier nos populations de ces nouvelles sources d’investissements directs. Ceci permettra une adhésion des acteurs du service financier au projet de développement de la finance islamique. Elle sera certainement une porte d’entrée pour les grandes institutions financières islamiques des pays du Golf qui étudient sérieusement l’option de s’implanter dans les pays de l’UEMOA.

Copyright 2011 Initiatives pour développer la Finance Islamique en Afrique de l’Ouest.
Joomla templates by Hostgator